Une part de tarte au citron meringuée.

Des frasques inutiles tout juste écrites des doigts d'un parisien d'adoption. Oui. Il y'a de quoi être effrayé

Toutes les archives

mai 2010
avril 2010

Toutes les catégories

Tous les tags