Une part de tarte au citron meringuée.

Des frasques inutiles tout juste écrites des doigts d'un parisien d'adoption. Oui. Il y'a de quoi être effrayé

28 avril 2010

What ever words I say. However far away. However long I stay.

Parfois, l'amour, ça peut avoir du bon. .
Posté par Nicoulu à 01:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]